Réouverture des musées après la crise sanitaire : les mesures de prévention et d’hygiène

Dans la phase de sortie de la crise sanitaire, la réouverture des musées est progressive et s’accompagne de mesures de précaution pour l’accueil du public et la protection des personnes. RSF a souhaité faire un point sur les principales situations que vous pouvez rencontrer : nous proposons ici quelques conseils et pistes d’adaptation, où notre gamme de produits et services peut se révéler utile.

Gérer les visites guidées et pédagogiques

Les visites guidées par un accompagnateur se font parfois par la constitution d’un petit groupe rapproché de visiteurs et des commentaires à la voix directe. Cette organisation est inadaptée aux mesures sanitaires de crise puisqu’il est difficile de respecter la distanciation sociale entre les visiteurs. 

Une solution consiste à doter vos groupes d’un système d’audiophones, dont la désinfection devra être faite entre chaque tour, et de répartir le groupe sur le point de visite, à une distance raisonnable les uns des autres. Les audiophones RSF WaveLink se prêtent bien à cet usage : ils peuvent être utilisés sans casque, sont faciles à nettoyer. Les audioguides RSF OP6 et XPneo peuvent aussi remplir cette fonction de visite guidée et combiner l’écoute de guides audio en alternance avec les commentaires de l’accompagnateur.

Adapter les casques d’écoute au maintien de l’hygiène 

Les casques d’écoute distribués aux visiteurs sont une des principales difficultés en terme d’hygiène. En effet, ils sont en contact avec la tête et les mains des visiteurs, et la plupart des modèles du marché comportent des mousses et des formes qui ne se prêtent pas bien au nettoyage de désinfection.

Vous pouvez remplacer vos casques existants par un modèle mieux adapté comme le casque RSF FreeSound : de forme minimaliste en finition plastique, avec des HP sans contact avec l’oreille pour une meilleure hygiène, ils sont facile à nettoyer et leur design donnera confiance au visiteur. Ils peuvent être adaptés sur tout type d’audioguide ou tablette multimedia. 

Si votre matériel audioguide dispose d’une sortie haut-parleur (comme les gammes RSF XP, XP2, XPneo), vous pouvez aussi supprimer l’utilisation de vos casques et passer en mode « écoute à la main », ou bien offrir en option des casques à usage unique, dont la qualité d’écoute sera forcément moins bonne.

Freesound casque hygienique nettoyage desinfection

Opter pour un casque hygiénique RSF FreeSound

Par sa conception acoustique, sans contact avec l’oreille, le FreeSound est un casque adapté à l’usage muséographique. Les visiteurs, souvent hésitants à apposer des coussinets ou autres mousses sur leurs oreilles, plébiscitent le FreeSound pour son appui au-dessus des tempes. Cet espace libre entre haut-parleurs et oreilles permet également de percevoir l’ambiance sonore et les voix à proximité. Le visiteur se sent ainsi en pleine maîtrise de son parcours.

La conception mécanique du casque FreeSound le rend particulièrement adapté à l’entretien et au maintien de l’hygiène. Il est constitué de 2 pièces en plastique ABS emboîtées et toutes les surfaces sont accessibles au nettoyage. 30 secondes suffisent pour désinfecter le FreeSound avec une simple lingette. Son état de surface grainé noir évite également le marquage par des traces de doigts et rassure son utilisateur.

Assurer l’hygiène des audioguides

Pour limiter les risques de contagion et rassurer vos visiteurs, vous pouvez définir et faire connaître votre processus de nettoyage et désinfection des audioguides. Un affichage visible et compréhensible rassure le visiteur. En complément d’étiquettes apposées sur des sachets hygiène ou de mobilier temporaire de stockage d’audioguides désinfectés, le processus de nettoyage sera communiqué au visiteur sous la forme d’affichettes d’information.

Les audioguides RSF se prêtent facilement au nettoyage : formes arrondies, claviers à membrane étanche sans interstice, écrans affleurants. Lors du retour d’un audioguide, celui sera nettoyé et désinfecté par un opérateur avec une lingette appropriée avant d’être remis à disposition d’un visiteur. Pour renforcer le processus et accroître la confiance du visiteur, vous pouvez placer cet audioguide dans un sachet fermé comportant la mention « désinfecté ». La grande autonomie de charge des audioguides RSF vous permet de limiter les manipulations et de disposer ainsi d’un stock tournant d’audioguides désinfectés à remettre aux visiteurs.

Pour le nettoyage et la désinfection des audioguides, RSF vous propose des lingettes adaptées qui assurent une véritable désinfection – bactéricide, fongicide, virucide – tout en préservant l’intégrité des matières plastiques. En effet un usage répété de gels hydroalcooliques ou de solutions à base de javel sur vos audioguides risque d’altérer leur état de surface et leur couleur.

exemple de mediation ecrite dans un muséeRepenser les parcours scénographiques en amplifiant la médiation audio

Certains parcours utilisent volontiers la médiation écrite, sous la forme de panonceaux explicatifs, qui incitent les visiteurs à se rapprocher un moment pour les lire. Afin d’éviter ces attroupements, vous pouvez être amenés à supprimer ces supports écrits, ou à en réguler l’utilisation (distances, consignes), au détriment du confort de visite.

L’utilisation d’audioguides est une des solutions pour maîtriser cette ré-organisation : les visiteurs sont « autonomes » et peuvent apprécier leur parcours sans avoir à lire les supports visuels, tout en gardant leurs distance.

Vous pouvez ainsi systématiser la prise d’audioguide, ou augmenter le nombre de visiteurs équipés d’audioguides en période d’affluence pour délester la proximité des supports visuels et augmenter votre jauge. Si vous avez déjà réalisé l’investissement sur le contenu audio, celui-ci peut être rapidement valorisé. Vous pouvez être amené à augmenter votre parc d’audioguides. Nous pouvons offrir des solutions d’extension de parc, à l’achat ou en location courte et moyenne durée

Mieux maîtriser le flux des visiteurs

La longueur du parcours muséographique ou l’existence de zones à forte concentration (par exemple autour d’une œuvre phare du musée) peut nécessiter une maîtrise des jauges de personnes par salle et pas uniquement d’une jauge générale pour l’ensemble du musée.

Vous pouvez alors segmenter le parcours de visite en installant quelques balises de détection de visiteurs et connaître en temps réel le nombre de visiteurs par zone. En effet, tout visiteur équipé d’un audioguide peut être repéré comme entrant ou sortant d’une zone prédéterminée. Sur un écran déporté à l’accueil, voire à distance du musée, il est ainsi possible d’apprécier à tout moment le nombre de personnes présentes sur une zone spécifique ainsi que divers autres paramètres de visites (temps écoulé sur zone, nombre et durée de commentaires écoutés).

Informer les visiteurs sur les consignes et les mesures prises

La bonne information des visiteurs est essentielle lors de la réouverture, afin d’informer le public en besoin d’être orienté et rassuré, sur vos consignes de visite et les mesures que vous avez prises. En complément des délimitations par poteaux de guidage, des panneaux signalétiques devront être déployés à l’accueil et sur le parcours afin de rappeler les règles de distanciation et d’hygiène. A l’accueil, un écran d’affichage de grande taille (pour être lu à distance), permettra de délivrer dynamiquement les messages essentiels. RSF peut vous proposer des solutions simples clé-en-main.

Nous recommandons, dans la zone de remise des audioguides, une pancarte bien visible indiquant que les produits et casques sont désinfectés entre chaque visite. Vous pouvez aussi ajouter sur votre matériel un guide audio « info hygiène » multi-langues consultable à tout moment par le visiteur (consignes et informations de prévention). Un petit cartel « Info Hygiène sur votre audioguide tapez 888 » pourra être positionné à plusieurs endroits du parcours.